En selle ! Du vélocipède au vel’hop

Lorsqu’en 1817, le baron Karl von Drais invente son vélocipède, bicycle de bois dépourvu de pédalier, il n’imagine sans doute pas la fabuleuse postérité qu’allait connaître son invention. Au début, la bicyclette reste un objet de curiosité et d’agilité réservé aux jeunes hommes intrépides des classes aisées.
Grand-bi du musée Škoda en République tchèque.
Grand-bi du musée Škoda en République tchèque.
La « bicyclette de sécurité » inventée en 1884, munie de deux roues de taille identique et d’un pédalier à chaîne, supplante rapidement l’acrobatique grand-bi apparu en 1872. Devenue sûre, la bicyclette se diffuse d’autant plus rapidement que sa production industrielle, en Angleterre d’abord, la rend accessible aux classes ouvrières.De nombreux revendeurs de cycles ouvrent alors à Strasbourg pour répondre à la demande croissante.

Dans les années 1890, on assiste à une véritable « folie de la bicyclette » qui touche également les femmes et contribue à leur émancipation. Mais ce nouveau moyen de déplacement n’est pas sans poser de problèmes dans la ville où il doit encore trouver sa place.

Un accident donne naissance au premier arrêté municipal sur la circulation des bicyclettes dès 1869.En 1892, la Ville de Strasbourg lui consacre une réglementation complète. Dans l’entre deux-guerres, le vélo est devenu le principal moyen de transport des classes populaires. Leur nombre engendre des problèmes de circulation et de stationnement dans les rues de la

ville. Le vélo est même perçu un temps comme un concurrent aux moyens de transports publics.

Après la Seconde Guerre mondiale, c’est au tour de l’automobile de se démocratiser ; au détriment du vélo. Mais le « tout voiture »est remis en cause en 1973 avec le premier choc pétrolier : peu à peu la bicyclette revient en grâce comme moyen de transport sain, économique et écologique.

A partir de cette date, grâce à un militantisme associatif et à un intérêt croissant des pouvoirs publics, le vélo conquiert un espace réservé sur la voie publique : les pistes cyclables. La Communauté urbaine de Strasbourg possède aujourd’hui, avec 560 km d’itinéraires cyclables, le premier réseau de France initié dès les années 1970.

A l’instar d’autres villes, Strasbourg a mis en place en 2010 un réseau de vélos en libre service : le Vélhop. De nos jours, le vélo reste le moyen de transport le plus utilisé dans le monde avec plus d’un milliard et demi de bicyclettes en circulation.

Mais le vélo est aussi resté un objet de loisirs, sportifs ou simplement récréatifs. A partir de 1880, la bicyclette, déjà populaire, suscite la création de nombreuses associations sportives organisant diverses compétitions. Le cyclisme fait partie des disciplines des premiers jeux olympiques modernes d’Athènes dès 1896

Toute l’actualité et les temps forts de l’association sont dans les “Grains d’Selle” !

Tous les mois, recevez notre lettre d’information par email avec toutes les dates et les actions Bretz’selle…

S'inscrire à la Newsletter Toute l'actu de l'asso