Nuit du démontage : les résultats

Il faisait froid mais les cœurs étaient chauds…

C’est toujours comme ça pendant la nuit du démontage, il fait toujours froid mais en se serrant dans le local débouché, on se serre donc, on trinque, on partage un saucisson de Savoie et on se réchauffe les michettes en démontant des épaves de vélo ad libitum.

Cette année encore, nous étions à peu près une quarantaine à s’être donné rendez-vous vendredi soir, dans le cadre de la semaine européenne de réduction des déchets, pour la fameuse nuit du dém….bon, on va l’appeler la Fameuse tiens, ça claque encore plus.

Avant de vous raconter tout ça, si vous désirez organiser une fameuse près de chez vous, toujours avoir un Justin avec vous. Il est toujours là pour déblayer-ranger-briquer à partir de midi afin de ne laisser que l’essentiel. Sans un Justin, c’est mort dans l’œuf.

Cette année, point de Jazz acoustique derrière la vitrine embuée, mais des platines. Lio aka Yoygoy et Lisa Les bottines nous ont distillé leurs sons du moment, électronewafrosinglespeedtranschilloutgoasweetjazzdanstaface, avec, en fin de soirée, quelques titres improbables dont je ne peux me souvenir (la prune). Mais voilà, maintenant nous savons que nous pouvons mettre des platines à la place du banc de dé-voilage, et ça c’est bien. Les jeux étaient comme d’habitude de sortie avec une nouveauté cependant, le “c’est quoi ça”. Des photos de 8 vélos équipés d’un cintre route. Oui, mais cela ne veut pas forcément dire vélo de route. A vos choix, prêt, feu…Le “juste pièce”, “lucky dé-rayonnage Luke” et “rustinage à l’aveugle” étaient encore là, forts de leurs précédents succès.

Pêle-mêle:

-Benoît a mis quatre ans à savoir dé-rayonner une roue en moins de 30 minutes. Cette année, il est est parti 6 mois en camps d’entraînement et nous est revenu plus fort. 10’40”!

-L’année dernière, Emma Crabe découvrait le clip des Gun’s, November rain et ne comprenait pas du tout sa trame. Cette année, elle est venue avec son carton jaune et distribuait des biscottes à tout va. Toi tu sors!, toi aussi!…La Nijinski de l’arbitrage.

-Coline et Mattéo se sont essayés à la rustine à l’aveugle et il n’y a plus de colle à l’atelier.

-On n’a pas vu Michel, il devait s’occuper de ses poules. Et elles vont bien.

-Notre Jeff du nord est venu nous voir. Et on a fermé l’atelier ensemble à 7 heures, à l’ancienne.

-Pedral et Geoff ont raconté pleins de bêtises mais toujours drôles.

-Léa, elle crie beaucoup quand elle dé-rayonne.

-Notre sapin de noël est enfin prêt. Pour le voir, il faut venir et deviner où il est caché.

-Vincent Tonton Murez a démonté un vélo. Ça, c’est dingue.

-Boire un bon schnaps sur une poubelle, ça a son charme.

 

Bref. A chaque fois, les mots me manquent pour qualifier cette fête un peu pas comme les autres du tout. Du coup, je ne parle plus français.

On vous donne rendez-vous l’année prochaine, même jour et même heure. D’ici là, on va rassembler les bouts de vidéos pourraves de chacun.e.s, on va vous faire un petit montage, vite fait, bien fait, emballé, c’est pesé; et vous aurez une vidéo souvenir bientôt, bientôt!

Résultats des jeux:

-Lucky dé-rayonnage Luke: Benoit avec 10’40”

-rustine à l’aveugle: Léa avec 2’51”

-c’est quoi ça: Meven avec 8/8

-juste pièces: n.c

 

Remise des optimus trophées le 16 décembre.

Toute l’actualité et les temps forts de l’association sont dans les “Grains d’Selle” !

Tous les mois, recevez notre lettre d’information par email avec toutes les dates et les actions Bretz’selle…

S'inscrire à la Newsletter Toute l'actu de l'asso